Comment se faire payer lorsqu’on est artisan ? Quels moyens de paiements proposer à ses clients pour se faire payer ? Quels recours en cas d’impayés ? Quelles dispositions prendre pour limiter les impayés ?

Les entrées d’argent déterminent le niveau de trésorerie de l’entreprise artisanale et par là même sa santé financière. Il est donc essentiel pour tout artisan de se faire payer en temps et en heure.

Le paiement fait partie intégrante de la relation client. Pour limiter les impayés, pensez d’abord à des modalités de paiement pratiques, sécurisantes et accessibles :

  • simplifiez les étapes et les modalités de règlement, en excluant toute action superflue,
  • mettez en place des outils de paiement qui inspirent confiance,
  • proposez des solutions de paiement proches du lieu d’achat et adaptées au profil de vos clients.

La relation client-artisan est malheureusement trop souvent entachée par des litiges financiers. 

Artisans : quels moyens de paiement proposer à vos clients ?

Il s’agira de trouver le ou les modes de paiement les plus adaptés au profil de vos clients, en fonction de leurs caractéristiques (particuliers, professionnels, collectivités locales…), de leur type d’activité (notamment s’il s’agit de professionnels), de leur taille, de leurs attentes, et bien sûr de la nature de vos prestations.

Les moyens de paiement possibles.

Au-delà du chèque et des espèces (qui peuvent présenter des inconvénients), d’autres solutions de paiement sont envisageables :

  • la carte bancaire,
    • via un terminal de paiement fixe,
    • via un terminal de paiement itinérant (Sum Up par exemple),
    • ou encore en ligne à travers un prestataire (Paypal, Stripe…),
  • le paiement sans contact,
  • le virement bancaire,
  • le prélèvement à l’échéance (LCR ou lettre de change relevée),
  • ou encore le virement Paypal.

Essayez de faire le point sur les préférences et habitudes de vos clients en terme de moyens de paiement. Il s’agira de mettre en avant le ou les moyens de paiement qui paraîtront simples et naturels.

Demandez aussi conseil à votre conseiller financier.

Comment se faire payer quand on est artisan?

Nous venons de le voir, proposer à vos clients des solutions de paiement adaptées et efficaces est une première étape.

Il faudra ensuite assurer le règlement effectif des factures émises, et cela dans les délais convenus. Votre sécurité financière en dépend…

Comment se faire payer en tant qu’artisan ? Commencez par prendre des garanties.

Si vous accordez des délais de paiement, assurez-vous de détenir tous les détails concernant l’identité de vos clients. Cela est d’autant plus importants s’ils paient par chèque et si le montant est élevé.

Vous lancez votre entreprise ? Découvrez le logiciel de gestion le plus simple !
Si des dinosaures de la facturation ont montré le chemin, c’est la souplesse, la flexibilité, la légèreté et la sécurité de Neofacture et des logiciels en ligne qui répondent le mieux aux besoins et à la mobilité des entrepreneurs d’aujourd’hui.
  • S’il s’agit de particuliers : demandez une copie de carte d’identité, un chèque barré ou un RIB,
  • S’il s’agit de professionnels : demandez une copie de k-bis, une copie de pièce d’identité, un chèque barré et un RIB.

Ces éléments seront essentiels pour intenter une action en justice en cas d’impayé (voir plus bas).

Si besoin, prenez contact avec vos clients pour mettre à jour ou compléter leur dossier.

Autres précautions possibles : demandez une avance, des arrhes, ou tout autre moyen de sécuriser la transaction AVANT de débuter une prestation. Cela vous permettra de tester la bonne foi de vos clients et de limiter votre niveau de risque.

Proposez des facilités de paiement.

Il est important de penser à des solutions de paiement spécifiques s’il s’agit de montants importants ou si vos clients disposent d’un budget limité : proposer un échelonnement sera dans la plupart des cas la meilleure solution, et au final la moins risquée.

Par ailleurs, vos clients professionnels ou organismes publics vous demanderont inévitablement des délais de paiements. Il s’agira de négocier un délai acceptable pour les deux parties. Obtenez des garanties quant au respect du délai convenu. Renseignez-vous sur les procédures de règlement en vigueur chez vos clients : qui valide ? qui paie ? et exigez les coordonnées des personnes concernées (responsables valideurs, comptables…).

Enfin, dans certains cas, il sera préférable de renoncer à un chantier si les conditions de paiement négociées semblent peu sérieuses ou inacceptables.

Quels recours possibles pour un artisan en cas de non-paiement ?

Environ 5% du chiffre d’affaires des artisans se révèle impayé, mais ce chiffre peut s’envoler si aucune procédure de recouvrement n’est mise en place. Chaque année, des milliers d’entreprises artisanales disparaissent pour cette raison.

Dans les faits, beaucoup d’artisans se sentent mal à l’aise lorsqu’il s’agit de récupérer de l’argent. Il sera pourtant essentiel de considérer le recouvrement comme une tâche stratégique de l’entreprise.

Voici les 3 étapes d’une démarche de recouvrement réussie :

  1. Relancez le client pour comprendre la situation et actionnez une démarche amiable. Contactez votre client plutôt par téléphone. En effet, seules 2% des primo-relances faites par courrier aboutissent au règlement de l’impayé.
  2. En l’absence de paiement, envoyez sans tarder une lettre de relance en recommandé avec accusé de réception (l’AR sera indispensable pour toute démarche devant la Justice),
  3. Entamez en dernier lieu les démarches judiciaires : injonction de payer, référé ou assignation. La procédure de l’injonction de payer est la plus simple et peut se faire en ligne (cliquez sur le lien pour accéder à notre article dédié). Elle vous permettra de faire appel à un huissier de justice à proximité du siège ou du lieu d’habitation de votre client récalcitrant.

Facturer en tant qu’auto entrepreneur ou micro entrepreneur ? Rien de plus simple avec Neofacture.Facture auto entrepreneur micro entrepreneur

Pour bien suivre votre activité et surtout réaliser votre facturation dans les meilleures conditions, Neofacture vous propose un service en ligne simple et efficace, il existe une formule à partir 7 € ttc par mois… Testez gratuitement Neofacture !

dictum et, Lorem quis, in amet, consequat. at