Trouver des chantiers rentables c’est formidable, ce qui l’est moins, c’est de tomber sur des clients mauvais payeurs. Et c’est là que ça se corse, en effet, entre les lettres de relance, les problèmes de trésoreries, et les recours judiciaires, vous perdez indéniablement du temps et de l’argent. Mais pas de panique, certaines dispositions peuvent vous éviter les impayés. Voici nos 6 astuces pour prévenir des manquements au contrat de vos clients, bonne lecture.


1. Renseignez-vous sur la solvabilité du client


Bête noire des entreprises, les retards de paiement sont fréquents dans le secteur du BTP. Mais avant d’en arriver là, certaines précautions peuvent être prises pour limiter les risques.

Vous renseigner sur la solvabilité d’un particulier est une atteinte à sa vie privéeet est condamnable par la loi

C’est pourquoi, la meilleure option pour connaître les antécédents de paiement d’un de vos clients est le bouche-à-oreille.


Faire jouer votre réseau


Si votre client se trouve dans un secteur que vous connaissez bien peut-être aurez-vous des connaissances (amis, voisins ou anciens clients) qui pourront vous donner certaines informations.

Mieux encore, si votre client a déjà eu affaire à l’un de vos concurrents pour des travaux et que vous connaissez bien le gérant de l’entreprise, vous pouvez prendre contact avec lui directement.

2. Notez les mentions légales sur vos devis


Un devis rédigé en bonne et due forme montre le sérieux de votre entreprise et de votre prestation. Certaines mentions légales doivent figurer sur le devis afin de vous assurer d’être payé.

En effet, en décrivant avec précision les travaux réalisés, les tarifs, les dates, les délais d’exécution, etc., vous vous protégez en cas de litige avec le client.

De plus, un devis bien rédigé met un particulier en confiance et vous donne plus de chances d’aboutir à des chantiers.


3. Notez les pénalités prévues en cas de retard sur votre devis


Pour que votre client soit bien informé sur les risques d’impayés, n’oubliez pas d’annoter sur le devis le montant des pénalités en cas de retard de paiement. Votre client y réfléchira à deux fois avant de prendre un risque quelconque.

4. Relancez votre client avant l’échéance


Suivez scrupuleusement le paiement des factures de votre client. Si la date butoir approche à grands pas mais que vous n’avez toujours pas de retour, pensez que cela n’est pas toujours de la mauvaise foi.

Vous lancez votre entreprise ? Découvrez le logiciel de gestion le plus simple !
Si des dinosaures de la facturation ont montré le chemin, c’est la souplesse, la flexibilité, la légèreté et la sécurité de Neofacture et des logiciels en ligne qui répondent le mieux aux besoins et à la mobilité des entrepreneurs d’aujourd’hui.

En effet, votre client a peut-être oublié la date. Dans ce cas, prenez le temps de le contacter par email ou par téléphone pour lui rappeler l’échéance.


5. Soyez ferme et stoppez le chantier en cas d’impayé


Si les factures non payées continuent de s’accumuler malgré les relances répétitives, stoppez le chantier du particulier.

La sécurité avant tout


Inutile de perdre davantage d’argent, de plus, l’arrêt du chantier a des chances d’amener votre client à régler ce qu’il vous doit.

Pensez également à assurer vos arrières en faisant la demande d’un acompte à votre client. Vous êtes ainsi assuré d’avoir une certaine compensation financière en cas de souci.

6. Faites appel à une société de recouvrement


Si, après tous ces conseils, vous n’obtenez toujours pas ce qui vous est dû, vous pouvez recourir aux services d’une société de recouvrement. Elle commencera par proposer un recouvrement à l’amiable pour pousser le client à payer.


Un remboursement assuré par la justice


Et si même cela ne fonctionne pas, alors le recouvrement se fera par voie judiciaire. Etant donné l’expertise de ce type d’organisation, vous serez assuré d’être remboursé.

👷 Le Conseil du Pro : informez vos clients sur les aides !


Si certains clients ne donnent pas suite à vos devis, c’est généralement à cause d’un budget trop serré.

Plutôt que de risquer de ne pas être payé pour votre travail, informez-les des aides de l’Etat dont ils peuvent bénéficier pour un chantier de construction ! 

Source : habitatpresto

Facturer en tant qu’auto entrepreneur ou micro entrepreneur ? Rien de plus simple avec Neofacture.Facture auto entrepreneur micro entrepreneur

Pour bien suivre votre activité et surtout réaliser votre facturation dans les meilleures conditions, Neofacture vous propose un service en ligne simple et efficace, il existe une formule à partir 7 € ttc par mois… Testez gratuitement Neofacture !

Sed ut ipsum mattis elementum massa lectus