Comment créer une entreprise de pose de fibre optique ? Comment devenir sous-traitant fibre optique pour Orange ou Altice, en auto-entrepreneur ou société ?

Tube en verre aussi fin qu’un cheveu, la fibre optique permet de transmettre des données par le biais d’un signal lumineux, injecté à la vitesse de la lumière ce qui permet un débit extrêmement élevé.

La France a lancé en février 2013 le Plan France Très Haut débit, qui vise à couvrir l’ensemble du territoire en haut débit internet d’ici 2022, pour les particuliers, les entreprises et les administrations.

Chaque année, 6 millions de km de fibre optique sont déployés en France. Cet immense chantier mené par les opérateurs (Altice, Bouygues, Orange…) nécessite de faire appel à une armée de sous-traitants chargés du déploiement des réseaux.

Voici tout ce qu’il faut savoir pour créer une entreprise de fibre optique, par exemple en tant qu’auto-entrepreneur sous-traitant.

Le déploiement de la fibre optique en France.

Le Plan France Très Haut débit représente un investissement de 20 milliards d’euros sur dix ans :

  • en zone rurale, les collectivités locales sont chargées de déployer des réseaux publics mêlant plusieurs types d’accès à Internet (fibre optique FttH, mais aussi ADSL rapide, satellite, Wimax, 4G…). Cet effort est financé par les fournisseurs d’accès ainsi que des subventions de l’Etat ; il durera jusqu’en 2022. Dans certains cas, la fibre optique est déployée en phase transitoire jusqu’au village ou quartier, en attendant le déploiement ultérieur jusqu’à l’abonné.
  • en zone urbaine (grandes villes, chefs lieux de département…), les opérateurs installent des réseaux privés de fibre optique jusqu’à l’abonné. Ces zones (55% de la population) donnent lieu à la signature de conventions entre les opérateurs privés, les collectivités territoriales et l’État. Cet effort durera jusqu’en 2020.

Opérateurs, sous-traitants et « sous-sous-traitants ».

Les opérateurs privés (Orange, Altice…) sont chargés du déploiement du réseau de fibre optique. Ils sous-traitent leurs travaux d’installation à de grandes entreprises telles Spie, Vinci, Eiffage, ou Ineo Suez, qui à leur tour sous-traitent les chantiers à de petites entreprises ou à des auto-entrepreneurs. Ainsi plusieurs milliers de petites entreprises se sont créées pour participer à l’effort. A noter que les conditions imposées aux sous-traitants finaux sont parfois difficiles (charge de travail, horaires, déplacements…).

Devenir poseur de fibre optique indépendant : le métier, la formation et les qualités requises.

Technicien d’installation en réseaux de communication, le poseur de fibre optique devra savoir :

Vous lancez votre entreprise ? Découvrez le logiciel de gestion le plus simple !
Découvrez Neofacture, le logiciel de comptabilité et facturation le plus simple pour les entrepreneurs. Idéal pour lancer votre activité, vous pouvez faire très rapidement vos devis et factures, suivre vos dépenses et exporter votre comptabilité. Ergonomique et facile à prendre en main, il est parfaitement adapté aux entrepreneurs. Testez-le gratuitement ici.
  • dérouler et tirer les câbles pour un déploiement horizontal et vertical (au sol, sous terre ou en hauteur), jusqu’au raccordement chez l’abonné,
  • contrôler et tester les installations,
  • intervenir en réparation,
  • respecter les règles de sécurité sur les chantiers, notamment s’ils sont ouverts sur la voie publique et s’ils se font de nuit,
  • respecter les plans d’installation, cahiers des charges et consignes venant des donneurs d’ordre.

Le métier nécessite rigueur et adaptation. Il nécessite aussi beaucoup de déplacements. Certaines équipes de pose de fibre optique sont itinérantes, ce qui peut engendrer d’importants frais de transport et d’hébergement.

Les formations pour s’installer poseur de fibre optique sous-traitant.

Relevant de l’artisanat, le métier d’installateur de réseau câblé nécessite une qualification professionnelle.Voici quelques exemples de formations adaptées :

  • formation CAP-BEP Installateur réseau câblé de communication, par exemple au Centre National de formation au Très Haut Débit de la CCI du Cantal (Aurillac),
  • formation de Technicien de Réseau de communication par fibre optique et cuivre (AFPA),
  • Brevet de compagnon professionnel Installateur en équipements électriques, complété par des modules de formation en fibre optique,
  • CAP-BEP en électricité, complété par des modules de formation en fibre optique.

A défaut de diplôme ou de formation, une expérience professionnelle de 3 ans au minimum sera nécessaire pour créer une entreprise de pose de fibre optique sans diplôme.

Créer une entreprise de pose de fibre optique : la réglementation.

  • Depuis la loi PACTE de 2019, il n’est plus obligatoire de suivre le stage de préparation à l’installation auprès de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat,
  • Obligation d’obtenir les autorisations de conduite des engins de travaux et des appareils de levage, si nécessaire,
  • Obligation de la souscription à une assurance décennale,
  • Respect des normes de sécurité et de gestion des déchets. Par ailleurs en cas d’embauche, il faudra notamment rédiger un document unique d’évaluation des risques professionnels.

S’installer technicien en réseau câblé et fibre optique : les investissements à prévoir.

Un entrepreneur ou auto-entrepreneur en fibre optique devra prévoir un certain nombre d’investissements et de dépenses pour pouvoir exercer :

  • achat d’une camionnette équipée,
  • achat de matériel : réflectomètre, soudeuse, laser, pince à détection de trafic, capteurs de gaz à fibre optique…
  • stock de petites fournitures, équipements de travail et vêtements,
  • besoin en fonds de roulement et matelas de trésorerie.

Compter de 40 000 € à 60 000 € pour pouvoir démarrer dans de bonnes conditions.

Devenir poseur de fibre optique sous-traitant : le statut juridique.

Créer une entreprise de pose de fibre optique peut s’envisager sous différents statuts juridiques :

  • La micro-entreprise (ex statut auto-entrepreneur) : c’est un statut très simplifié qui peut être adapté pour le démarrage d’une petite activité :
    • pas de comptabilité à tenir,
    • obligation d’établir un simple suivi des recettes chronologique,
    • obligation d’avoir un compte bancaire distinct du compte personnel,
    • ce statut juridique est soumis à des plafonds de chiffre d’affaires,
    • dans ce statut, le diplôme ou l’expérience minimale restent obligatoires,
  • L’entreprise individuelle en nom propre (EI) : c’est un statut adapté mais assez complexe en ce qui concerne le paiement des cotisations sociales ; en effet, ces dernières étant calculées sur les bénéfices réels, elles font l’objet de prélèvements forfaitaires provisionnels, avant régularisation l’année suivante. Nous vous déconseillons ce statut.
  • L’EIRL : même remarque que pour l’EI. Toutefois, l’EIRL permet de protéger son patrimoine personnel,
  • L’EURL (société de type SARL à associé unique) : c’est un statut bien adapté. Le gérant détermine lui-même sa rémunération, qui sert de base au calcul des cotisations sociales,
  • La SASU : ce régime juridique est adapté, mais un peu plus coûteux que l’EURL notamment en terme de cotisations sociales. Le dirigeant sera assimilé-salarié.

Facturer en tant qu’auto entrepreneur ou micro entrepreneur ? Rien de plus simple avec Neofacture.Facture auto entrepreneur micro entrepreneur

Pour bien suivre votre activité et surtout réaliser votre facturation dans les meilleures conditions, Neofacture vous propose un service en ligne simple et efficace, il existe une formule à partir 7 € ttc par mois… Testez gratuitement Neofacture !

Promotion de bienvenue
30 % de réduction sur votre abonnement pendant les 3 prochains mois
Promotion de bienvenue
30 % de réduction sur votre abonnement pendant les 3 prochains mois