Eustache s’adresse aux dirigeants et indépendants de plus de 45 ans qui ont quitté le salariat, par contrainte ou par choix.

Ne les appelez pas seniors. Les employés et cadres de plus de 45 ans qui ont quitté le salariat pour se mettre à leur compte ou créer une société sont des « silver entrepreneurs ». C’est en tout cas comme cela qu’on les appelle chez Eustache, « la première initiative francophone dédiée aux créateurs d’entreprise de plus de 45 ans », expose Loïc Richer, le cofondateur de 52 ans.

Mais pourquoi cette limite de 45 ans? « C’est l’âge à partir duquel il est difficile de se faire recruter ou d’évoluer dans le salariat », constate-t-il. « 45 ans, c’est la mi-temps de la vie professionnelle », note de son côté Christelle Touré, porte-parole de l’association pour le droit à l’initiative économique (Adie), un partenaire d’Eustache qui conseille et finance 21 000 entrepreneurs par an, dont un tiers sont des seniors.

L’idée de ce club est de fédérer les artisans en microentreprise, consultants en portage salarial — très prisé des seniors — et autres indépendants, à l’occasion de rencontres, organisées dans des espaces de coworking. Chaque événement leur permet de réseauter et d’obtenir des réponses concrètes sur des points techniques comme les statuts juridiques, grâce à des experts de la reconversion ou du microcrédit, rémunérés par Eustache.

Si son modèle économique repose sur les partenariats, « l’adhésion à Eustache ne sera pas gratuite mais on ne sera pas élitiste », promet Loïc Richer. Le montant reste à définir, tout comme les thématiques à faire émerger. Ces points seront peaufinés à l’issue d’un tour de France en treize étapes, de Lyon (19 décembre) à Paris (14 avril) en passant par Marseille (7 février). Objectif : sonder les « silver entrepreneurs » de tous horizons et de toutes les régions.

Vous lancez votre entreprise ? Découvrez le logiciel de gestion et facturation le plus simple !
Découvrez Neofacture, le logiciel de facturation le plus simple pour les entrepreneurs. Idéal pour lancer votre activité, vous pouvez faire très rapidement vos devis et facture, suivre vos dépenses et exporter votre comptabilité. Ergonomique et facile à prendre en main, il est parfaitement adapté aux entrepreneurs. Testez-le gratuitement ici.

«Plus d’expérience, plus de réseau»

« La majorité des seniors qui vivent une deuxième carrière, après un licenciement économique ou parce qu’ils dérangent à cause de leurs salaires élevés, veulent développer leur expertise et ont des besoins spécifiques », analyse Anne-Fleur Carabin, directrice de la société de portage salarial Ad’Missions. Partenaire d’Eustache, celle-ci compte 5000 consultants en informatique ou ressources humaines, âgés en moyenne de 46 ans. « Parmi ces besoins : la transmission de l’entreprise qui va arriver plus vite. C’est un sujet important pour le silver entrepreneur car il prendra sa retraite dans cinq ou dix ans », complète Loïc Richer.

Dans la « start-up nation », où les créateurs d’entreprise en nom propre sont de plus en plus jeunes (36 ans en 2018), les seniors ne manquent pas d’atouts. « Ils ont plus d’expérience, plus de réseau et plus de clients à embarquer dans leur aventure entrepreneuriale », résume Loïc Richer. « La succession de mes parents m’a permis de rembourser mes crédits et mes enfants sont presque autonomes. Les conditions étaient réunies pour que je prenne ce risque de quitter le salariat », confie Pierre Hum, un ingénieur de 59 ans qui vient de créer sa société de conseil.