La clôture des comptes est passée et lors de la réouverture du nouvel exercice, le logiciel mouvemente automatiquement un compte 120000 ou 129000, selon que l’exercice précédent a fait apparaître un bénéfice ou une perte. Il faut maintenant solder ce compte afin de permettre le calcul du résultat du nouvel exercice. C’est l’affectation du résultat.

Le compte à utiliser pour l’affectation du résultat dans les entreprises individuelles : le compte 101000

Le résultat bénéficiaire et déficitaire d’une entreprise individuelle est affecté au compte 101 « capital individuel ». Contrairement à ce qui se passe dans les sociétés, dans lesquelles le compte 101 n’est que très rarement mouvementé, dans les entreprises individuelles, le compte 101 est mouvementé chaque année.

Ce mode de comptabilisation est la traduction directe de l’absence de séparation des patrimoines de l’entrepreneur et de l’entreprise individuelle.

Le compte 101 « capital individuel » enregistre donc :

  • la valeur des apports de l’exploitant et les prélèvements de toute nature, pendant toute la durée de vie de l’entreprise (ces éléments proviendront du solde du compte 108 « compte de l’exploitant », viré au compte 101« capital individuel » en fin d’exercice) ;
  • le résultat de l’exercice précédent, qu’il soit positif ou négatif.

L’affectation du résultat en cas de bénéfice : le compte 101000 au crédit

Le bénéfice de l’exercice précédent augmente le cumul des apports de l’exploitant à l’entreprise individuelle.

Numéro de compteLibelléMontant
DébitCréditDébitCrédit
120 000 Affectation du résultat positif de l’exercice précédentX
101 000Affectation du résultat positif de l’exercice précédentX

L’affectation du résultat en cas de perte : le compte 101000 au débit

La perte de l’exercice diminue le cumul des apports de l’exploitant à l’entreprise individuelle.

Numéro de compteLibelléMontant
DébitCréditDébitCrédit
101000  Affectation du résultat négatif de l’exercice précédentX
129000Affectation du résultat négatif de l’exercice précédentX


Cette écriture explique que le compte 101000 capital individuel peut être débiteur dans les entreprises individuelles, chez les petits commerçants, artisans ou professions libérales qui n’exercent pas sous la forme sociétaire. Il arrive qu’après plusieurs années de pertes ou de prélèvements supérieurs au bénéfice, ce compte soit fortement débiteur.