Il est parfois difficile, pour diverses raisons, d’attendre la fin du mois pour percevoir son salaire. Par définition, le salaire est versé en contrepartie d’un travail. Cependant, il existe deux types de solutions pour répondre à cette problématique : l’avance et l’acompte sur salaire. Comment accorder ces sommes et quelles sont les règles de paie pour les récupérer ?

L’avance sur salaire : un prêt pour le salarié

L’avance sur salaire correspond à un prêt consenti par l’entreprise. En effet, la somme attribuée au salarié correspond à un travail non encore effectué. Cette somme peut être versée par chèque, par virement ou en espèces. Vous n’avez pas l’obligation de répondre favorablement à une demande d’avance sur salaire.

Si vous acceptez la demande, il est préférable d’établir une convention venant préciser le montant de l’avance, la date de versement, ainsi que les modalités de remboursement. Pour faciliter vos démarches, les Editions Tissot vous proposent un modèle extrait de leur documentation « Responsable et gestionnaire paie » :

La récupération de l’avance : respecter la limite du 1/10e

Sous réserve de la volonté manifeste du salarié de rembourser plus rapidement l’avance sur salaire, l’employeur à la possibilité d’opérer à une retenue sur salaire. Ces retenues ne peuvent excéder le 1/10e du salaire net exigible (Code du travail, art L. 3251–3). Tous les éléments de salaire sont compris pour le calcul du salaire net (indemnité de congés payés, indemnité de préavis, indemnité compensatrice de congés payés, prime, etc.).

Egalement, et en vertu d’un accord entre les parties, des mensualités moindres peuvent être appliquées.ExempleUn salarié a un salaire net de 2.000 €. Il obtient une avance sur salaire de 600 €. Lors de la prochaine paie, l’employeur peut retenir jusqu’à 1/10e de sa rémunération nette, soit 200 €. Le remboursement se poursuit alors jusqu’à solder l’avance.Notez-leCette retenue de 1/10e au titre de l’avance ne doit pas être confondue avec la part saisissable ou cessible du salaire. Il est ainsi tout à fait possible de procéder, sur un même mois, à une retenue au titre d’un remboursement d’avance sur salaire, d’un acompte et d’une saisie sur salaire.

L’impact sur le bulletin de paie et les charges sociales

L’avance sur salaire figure en bas du bulletin de paie, sous la ligne « Net imposable ». Lors de son versement, l’employeur ne doit pas précompté les charges sociales, elles seront décomptées au moment des paies de chaque mois.

La règle du 1/10e : quelques exceptions

Il existe deux exceptions à la règle de retenue du 1/10e du salaire net exigible.

Vous lancez votre entreprise ? Découvrez le logiciel de gestion le plus simple !
Découvrez Neofacture, le logiciel de comptabilité et facturation le plus simple pour les entrepreneurs. Idéal pour lancer votre activité, vous pouvez faire très rapidement vos devis et factures, suivre vos dépenses et exporter votre comptabilité. Ergonomique et facile à prendre en main, il est parfaitement adapté aux entrepreneurs. Testez-le gratuitement ici.

En effet, les sommes qui ont la nature de dommages et intérêts (licenciement sans cause réelle et sérieuse, indemnité de licenciement, etc.) peuvent être prises en intégralité pour le remboursement de l’employeur.

La limite du 1/10e ne s’applique également pas lorsqu’une avance est effectuée pour l’achat de matériel nécessaire au travail dont le salarié à la charge et l’usage.

L’acompte sur salaire : une mise en œuvre simple et accessible

Tous les salariés peuvent prétendre à un acompte sur salaire, quels que soient le contrat de travail et l’ancienneté dans l’entreprise. Le salarié n’a pas l’obligation de justifier sa demande d’acompte mais celle-ci peut prendre la forme d’un courrier adressé à son employeur. Il est possible pour un salarié de percevoir un acompte tous les mois, vous ne pouvez pas le refuser. Néanmoins, vous restez libre de refuser une demande d’acompte supplémentaire sur le même mois, sauf si une disposition conventionnelle prévoit un traitement plus favorable pour le salarié.

L’acompte sur salaire : définition

L’acompte sur salaire est le versement du salaire correspondant à un travail déjà effectué. La somme de l’acompte sur salaire est calculée en fonction des heures déjà réalisées avant l’établissement de la fiche de paie.ExempleUn salarié demande un acompte sur salaire le 15 septembre, le montant de l’acompte ne pourra pas excéder la moitié de sa rémunération mensuelle.

L’impact sur le bulletin de paie et les charges sociales

Lors du versement de l’acompte, l’employeur ne doit pas déduire de cotisations sociales. Les cotisations seront calculées sur la totalité de la rémunération mensuelle, acompte compris.

Le montant de l’acompte apparaît en bas du bulletin de paie, sous la ligne « Net imposable » et il vient déduire le montant du salaire net mensuel.

Facturer en tant qu’auto entrepreneur ou micro entrepreneur ? Rien de plus simple avec Neofacture.Facture auto entrepreneur micro entrepreneur

Pour bien suivre votre activité et surtout réaliser votre facturation dans les meilleures conditions, Neofacture vous propose un service en ligne simple et efficace, il existe une formule à partir 7 € ttc par mois… Testez gratuitement Neofacture !