Le business plan est une démarche qui permet de construire, de structurer et de valider un projet de création ou de reprise d’entreprise. Il s’agit d’une étape essentielle pour tout entrepreneur. Le travail est formalisé dans un document. Un bon business plan est composé d’une étude économique puis d’une étude financière du projet.

Le contenu du business plan dépend des caractéristiques de votre projet. Même si certains éléments sont indispensables (business model, équipe projet, chiffre d’affaires prévisionnel, plan de trésorerie et plan de financement…), chaque business plan est différent.

Ce guide vous explique tout à propos du business plan :

Qu’est-ce qu’un business plan ? Définition et utilité

Le business plan est un document qui présente, de manière complète, un projet de création ou de reprise d’entreprise. La démarche à suivre pour sa construction pousse l’entrepreneur à se poser une multitude de questions pour faire mûrir son projet. Faire un business est donc particulièrement bénéfique et enrichissant pour tout entrepreneur. Ensuite, son contenu doit prouver à un tiers que le projet est cohérent et réalisable.

Un business plan a deux principaux objectifs. Il s’agit d’un outil :

  1. qui permet à l’entrepreneur de piloter son projet de création ou de reprise d’entreprise, et d’avancer,
  2. qui constitue un outil de communication indispensable dans le cadre des échanges avec de futurs partenaires (investisseurs, associés, banquiers…).

De quoi se compose un business plan ?

Un business plan comporte normalement une synthèse (l’executive summary), une étude économique et une étude financière du projet.

L’executive summary

L’executive summary synthétise votre business plan, il présente les points fondamentaux et les chiffres clés de votre projet en quelques pages. En le lisant, le lecteur doit comprendre en quoi consiste le projet et quel est le modèle économique.

On y retrouve des informations sur le marché et la clientèle visés, l’offre, le positionnement, les avantages concurrentiels, l’équipe, les besoins, les objectifs et la rentabilité.

L’étude économique du projet

Cette partie est très importante, elle a pour but de présenter le montage complet du projet et de justifier sa cohérence : étude du marché, stratégie marketing, stratégie commerciale, équipe réunie et les paramètres importants.

L’étude financière du projet

Un business plan comporte nécessairement une étude financière du projet. Celle-ci traduit financièrement, sur une période de trois ans en général, le projet de création ou de reprise d’entreprise présenté dans la première partie.

Au minimum, le business plan doit comporter les états financiers prévisionnels suivants : un bilan, un compte de résultat, un plan de financement et un budget de trésorerie.

La partie économique du business plan

Cette première partie du business plan contient notamment : l’étude du marché, le business model, la stratégie marketing et commerciale, la présentation de l’équipe et tous les autres paramètres importants (implantation, liste des besoins liés à la concrétisation du projet, ressources financières mobilisées, montage juridique…).

L’étude de marché

L’objectif de l’étude de marché est d’obtenir le maximum d’informations sur le secteur d’activité visé et d’analyser l’offre et la demande. Cela vous permet de valider la faisabilité commerciale de votre projet.

Il faut étudier en détail le marché ciblé, sa réglementation, les besoins de la clientèle, la concurrence.

La stratégie marketing

L’entrepreneur doit expliquer dans son business plan quelle est la clientèle ciblée et quelles sont les offres de produits et/ou de services envisagées pour satisfaire les besoins de cette clientèle.

La clientèle ciblée

La définition de la clientèle ciblée doit être la plus précise possible :

  • Quel est la catégorie de public ciblé : hommes, femmes, enfants, entreprises ?
  • Quelles sont les caractéristiques qui définissent le public visé ? Voici quelques exemples de paramètres possibles : la situation matrimoniale, l’âge, les revenus, les loisirs…
  • Quelle est la tranche d’âge de la clientèle ciblée ?
  • Quelle est la zone géographique de la clientèle ciblée ?
  • Quelle est la catégorie socio-professionnelle de la clientèle ciblée ?
  • L’offre de produits et/ou de services s’adresse-t-elle aux personnes disposant d’un certain revenu ?

Tout autre paramètre permettant de définir précisément la clientèle ciblée doit être évoqué. Il est également nécessaire de justifier cette segmentation : pourquoi choisissez-vous ce type de clientèle ?

Le positionnement de votre future entreprise

Après avoir défini avec précision la clientèle ciblée, il faut présenter le positionnement de votre future entreprise pour répondre à leurs besoins : quelle est l’image que vous souhaitez véhiculer avec votre future entreprise ?

Le choix de votre positionnement doit être travaillé en fonction de ce que proposent déjà les concurrents, quel est votre avantage concurrentiel par rapport à ce qui est déjà proposé sur le marché ? En l’absence d’avantages concurrentiels, comment pouvez-vous justifier vos chances de réussite ?

La stratégie commerciale

Après avoir détaillé votre stratégie marketing, il est nécessaire de présenter votre stratégie commerciale. Pour cela, vous devez présenter : les produits et/ou les services que vous allez proposer, les prix pratiqués, le circuit de distribution et la stratégie de communication (comment allez-vous vous faire connaître ?).

La politique commerciale est fortement corrélée à l’étude financière du projet (chiffre d’affaires prévisionnel, coûts de distribution, coûts de communication).

Le porteur de projet et son équipe

Avoir un bon projet ne suffit pas, il faut ensuite justifier que vous êtes la bonne personne pour porter le projet et, le cas échéant, présenter les acteurs importants que vous regroupés pour le conduire. L’équipe doit être adaptée au projet, les compétences et les expériences réunies doivent être adéquates par rapport aux besoins requis.

Cette partie doit contenir :

Vous lancez votre entreprise ? Découvrez le logiciel de gestion le plus simple !
Découvrez Neofacture, le logiciel de comptabilité et facturation le plus simple pour les entrepreneurs. Idéal pour lancer votre activité, vous pouvez faire très rapidement vos devis et factures, suivre vos dépenses et exporter votre comptabilité. Ergonomique et facile à prendre en main, il est parfaitement adapté aux entrepreneurs. Testez-le gratuitement ici.
  • Une présentation de l’entrepreneur : carrière, expérience, compétences… cela doit permettre aux lecteurs de juger si vous avez la capacité de gérer le projet,
  • Les motivations qui le conduisent à lancer le projet,
  • Le cas échéant, une présentation de l’équipe réunie pour conduire le projet.

Les paramètres importants du projet

La présentation de l’emplacement où se trouvera l’entreprise est également nécessaire : présentation des locaux, caractéristiques du bail ou de l’achat, aménagements à prévoir, justification du lieu choisi…

Ensuite, il est indispensable de lister l’ensemble des besoins nécessaires à la concrétisation de votre projet (investissements à réaliser, stock à constituer, travaux à réaliser, recrutement…), de les chiffrer, puis d’indiquer quelles sont les ressources que vous envisagez de mobiliser pour les financer. Cette partie est notamment liée au plan de financement (tableau figurant dans l’étude financière).

Si la future activité implique des partenariats importants, tels que des contrats commerciaux significatifs, une collaboration avec une enseigne ou des fournisseurs indispensables à votre activité, il est nécessaire de les mentionner dans le business plan et de fournir les principales informations à propos de ceux-ci.

Enfin, votre business plan doit expliquer le montage juridique du projet : forme juridique choisie, régime fiscal retenu, composition de l’actionnariat, fonctionnement des décisions…

La partie financière du business plan

L’étude financière présente dans le business plan doit comporter au minimum un bilan, un compte de résultat, un plan de financement et un budget de trésorerie. D’autres tableaux et indicateurs peuvent ensuite enrichir cette partie en cas de besoin : le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement, la capacité d’autofinancement, les ratios financiers, le détail de certains postes…

Le bilan prévisionnel

Un bilan prévisionnel présente la situation patrimoniale de la future entreprise à un instant T, correspondant généralement à la date de clôture de l’exercice. Il est composé de deux parties :

  • L’actif : les éléments qui s’y trouvent correspondent à tout ce que possède l’entreprise (immobilisations, stocks, trésorerie, créances clients…) à la date d’établissement du bilan ;
  • Le passif : les éléments qui s’y trouvent correspondent à toutes les ressources à disposition de l’entreprise appartenant aux tiers (capitaux propres, dettes financières, dettes fournisseurs, dettes fiscales et sociales…) et qui doivent être restituées tôt ou tard.

Voici un exemple de bilan prévisionnel :

Le compte de résultat prévisionnel

Le compte de résultat prévisionnel détaille la formation du résultat sur la durée des prévisions (avec une segmentation par exercice comptable), en reprenant l’ensemble des produits (chiffre d’affaires principalement) et des charges (achats de biens et services, locations, salaires et charges sociales…) budgétisés dans le cadre du projet.

Voici un exemple de compte de résultat prévisionnel :

Le plan de financement

Le plan de financement prévisionnel est un tableau qui présente les besoins financiers d’une entreprise à ses débuts puis sur plusieurs exercices et les ressources financières affectées en contrepartie. L’objectif du plan de financement est d’équilibrer avec cohérence les besoins et les ressources de l’entreprise.

Le business plan peut comporter deux tableaux : le plan de financement initial et le plan de financement global (plan de financement initial + plan de financement sur la durée des prévisions). Voici un exemple de plan de financement :

Ce tableau permet de vérifier que tous les besoins initiaux pour concrétiser le projet sont financés par des ressources et que la structure financière est saine sur les exercices budgétisés.

Le budget de trésorerie

Le budget de trésorerie est une projection mensuelle de toutes les entrées et les sorties d’argent sur la période des prévisions. Tous les encaissements et décaissements prévus sont mentionnés dans le but de déterminer le solde théorique de la trésorerie de l’entreprise. Voici un exemple de budget de trésorerie :

Ce tableau permet de vérifier l’évolution de la trésorerie mensuellement. En présence de solde négatif, il faut en recherche la cause et mettre en place des actions correctives au niveau du projet.

Les autres tableaux financiers

Plusieurs autres tableaux financiers peuvent être introduits dans votre étude financière. Parmi les plus courants, nous pouvons citer :

  • Les soldes intermédiaires de gestion : ce tableau permet d’identifier les éléments qui contribuent à la formation du résultat.
  • Le besoin en fonds de roulement : il correspond au besoin financier d’une entreprise lié aux différés d’encaissements et de décaissements sur son cycle d’exploitation.
  • La capacité d’autofinancement (CAF) : elle désigne l’ensemble des ressources internes générées par l’entreprise dans le cadre de son activité qui permettent d’assurer son financement.
  • Les ratios financiers : il s’agit d’indicateurs financiers précis tels que le seuil de rentabilité, le taux de marge, le taux d’endettement, le taux de liquidité, la rentabilité des capitaux investis…
  • Les tableaux détaillés : ils ont pour objet de fournir des informations détaillées sur un élément : détail des investissements, détail des emprunts, détail des charges externes…

Nos conseils pour réussir son business plan

N’y intégrer que des données réalistes et justifiées

Pour qu’un business plan soit cohérent, il ne doit contenir que des informations pertinentes et justifiées. La préparation du business plan doit être soignée pour pouvoir le construire correctement.

Parfois, la tentation de modifier certains paramètres (notamment financiers) peut être importante pour obtenir des chiffres attrayants. Toutefois, en se comportant de la sorte, le business plan perd de son essence et l’entrepreneur monte son projet en se basant sur des paramètres qui sont faux.

Se faire accompagner par un professionnel

La réalisation d’un business plan comporte des enjeux importants pour un entrepreneur. Il est recommandé de se faire assister par un professionnel, son avis extérieur et son analyse viendront bonifier votre démarche.

Un professionnel de la création d’entreprise sera en mesure d’émettre un regard critique sur le projet, de valider votre étude financière et de la compléter, puis de vous accompagner dans la mise en place du projet. Par contre, le business plan est un travail où l’entrepreneur occupe une place centrale, le rôle du professionnel est de vous assister.

Faire relire votre business plan

En plus du conseiller qui vous accompagne, il est recommandé de faire relire votre business plan pour plusieurs personnes avant de le valider. Vous devez vous assurer que chaque lecteur comprend votre projet et vous collecterez des remarques qui pourront vous être utiles.

Utiliser un outil pour faciliter la réalisation de votre business plan

Nous vous conseillons de vous appuyer sur une application professionnelle pour réaliser votre business plan, cela permet d’éviter plusieurs erreurs notamment au niveau de l’étude financière et de fournir une structure professionnelle au document. En cas de besoin, nous vous proposons un outil pour effectuer la partie financière du business plan

Si vous êtes accompagné par un professionnel, celui-ci dispose normalement d’un outil professionnel pour réaliser des business plan.

Facturer en tant qu’auto entrepreneur ou micro entrepreneur ? Rien de plus simple avec Neofacture.Facture auto entrepreneur micro entrepreneur

Pour bien suivre votre activité et surtout réaliser votre facturation dans les meilleures conditions, Neofacture vous propose un service en ligne simple et efficace, il existe une formule à partir 7 € ttc par mois… Testez gratuitement Neofacture !