Nombreux sont les salariés qui rêvent de se lancer en tant qu’indépendant. Toutefois, le saut dans l’entrepreneuriat n’est pas toujours évident et ce peut être une bonne idée de conserver un emploi salarié en parallèle, pour limiter les risques.

Peut-on créer son auto-entreprise tout en étant salarié ? Dans beaucoup de situations, la réponse est oui. Toutefois, certaines règles de cumul sont à respecter et certains obstacles peuvent s’opposer au cumul des deux activités.

Les règles de cumul salarié et auto-entrepreneur

En principe, le statut de salarié peut très bien se cumuler avec un statut d’auto-entrepreneur. Toutefois, quelques règles sont à respecter pour que ce cumul soit possible.

  • Votre employeur doit être mis au courant de la création de votre auto-entreprise. Il s’agit en principe d’un simple devoir d’information, et non d’une demande d’autorisation.
  • Vous ne pouvez pas travailler sur vos projets d’auto-entreprise durant vos heures de travail salarié. Votre activité d’auto-entrepreneur doit se faire sur votre temps libre.
  • Vous ne pouvez pas utiliser pour votre auto-entreprise, le matériel mis à votre disposition dans le cadre de votre travail salarié, à moins d’y avoir été autorisé par votre employeur.
  • Vous devez être affilié aux deux régimes de sécurité sociale aux titres de vos deux statuts différents.

Bon à savoir : c’est votre activité principale qui détermine votre régime réel de remboursement des prestations sociales. Par défaut, votre activité principale est définie comme étant votre activité d’auto-entrepreneur, mais il est possible de définir votre activité salariée comme activité principale sous réserve d’effectuer un nombre d’heures suffisant.

Les obstacles au cumul des deux activités

Certaines situations rendent le cumul salarié / auto-entrepreneur impossible, ainsi :

  • Il est interdit d’exercer une concurrence déloyale envers son employeur. Si vous travaillez pour un expert-comptable par exemple, vous ne pourrez pas proposer des services de comptabilité en tant qu’auto-entrepreneur.
  • Il existe des clauses d’exclusivité dans certains contrats de travail. Ces clauses interdisent au salarié d’exercer toute autre activité professionnelle que celle prévue dans son contrat de travail. Une telle clause rend presque impossible la création d’une auto-entreprise en parallèle.

Bon à savoir : il vous est interdit de réaliser des prestations pour votre employeur dans le cadre de votre auto-entreprise.

  • Les gérants majoritaires de SARL et les associés gérants d’EURL n’ont pas le droit d’exercer une activité en auto-entreprise en parallèle de leurs mandats.

Source : capital