Neofacture, en tant qu’entreprise, connait bien l’importance de ces impacts financiers mais aussi de l’investissement en temps nécessaire au suivi de la facturation. C’est un temps qui, le plus souvent, manque cruellement à chaque chef d’entreprise sollicités par leur cœur d’activité et le développement commercial !
La facturation est au cœur de la gestion de l’entreprise. C’est le résultat de votre activité, votre appel à l’énergie en euros sonnants et trébuchants.
Dans son rapport d’activité 2017, « Le médiateur national des entreprises » , chargé par le ministère de l’Économie et des Finances, a mis en avant qu’aujourd’hui en France il y a dix jours en moyenne de retard sur les factures dues.

C’est la cause de 25% des faillites d’entreprise : chaque jour 30 à 40 PME disparaissent car elles ne sont pas payées par leurs clients !

La création des factures ou encore le suivi de leurs paiements demandent de l’assiduité mais aussi et encore du temps !
Pourtant elles contribuent à la santé de votre entreprise car votre trésorerie est directement impactée en cas de retard de facturation et, par extension, de paiement.

Quelques rappels de bases pour une bonne facturation

1. La facture doit être établie au plus tard à la livraison de la marchandise ou dès la prestation de service terminée.

2. Une facture ne peut pas être supprimée. Pour toutes modifications ou annulations, un avoir est obligatoire pour ne pas perturber la séquence chronologique de création. Pour que la numérotation de vos factures soit correcte, il faut donc utiliser une suite ininterrompue. Toutes les modifications doivent être portées à la connaissance du client.

3. Si une facture est annulée dans son intégralité, elle doit l’être obligatoirement par un avoir. Si une nouvelle facture est établie en remplacement de la précédente, elle doit faire référence à la facture annulée.

4. Depuis le 1er janvier 2018, l’utilisation d’un tableau pour gérer la facturation n’est plus possible avec l’entrée en vigueur de l’article 88 de la loi de finance pour 2016. L’utilisation d’un logiciel de gestion est donc obligatoire depuis cette date ce qui permet d’effectuer une numérotation des factures basée sur une séquence chronologique continue et sans rupture.

5. Pour le classement et l’archivage des factures, il est conseillé de conserver toujours le même format de numérotation. Pour exemple : vous pouvez commencer vos factures par l’année ensuite mentionner le mois et pour finir votre numéro de séquence (Exemple : 2019-03-001).

Quelles sont les mentions obligatoires sur les Factures ?

1. Les renseignements relatifs au vendeur : doivent figurer sur la facture, la forme juridique de la société et le capital social, le nom ou la dénomination sociale du vendeur, son adresse (son siège social obligatoirement), son numéro d’immatriculation au registre du commerce et des sociétés, son numéro SIREN et son numéro de TVA intracommunautaire.

2. Les renseignements relatifs à l’acheteur : le nom ou la dénomination sociale de l’acheteur, son adresse et son numéro de TVA intracommunautaire.

3. La date de la facture.

4. Le numéro de la facture : le numéro doit être unique et basé sur une séquence chronologique et continue.

5. La quantité, la dénomination et le prix unitaires hors TVA : pour chaque bien livré ou service rendu, il faut mentionner sur la facture la quantité (exprimée en unité, volume, taux horaire ou poids), la dénomination précise permettant d’identifier le bien ou le service en question et le prix unitaire hors TVA.

6. Les rabais, remises ristournes ou escomptes acquis et chiffrables à la date de l’opération et directement liés à l’opération en question.

7. Le taux de TVA : il doit figurer sur chaque ligne de facture relative aux biens ou services fournis.

8. Le prix total hors TVA et le montant total de la TVA.

9. La date de paiement et les pénalités encourues en cas de paiement tardif.

10. Les conditions d’escompte : il doit être indiqué sur la facture les conditions d’escompte en cas de paiement anticipé, ou qu’aucun escompte n’est pratiqué le cas échéant.

Bon à Savoir

Les originaux ou copies de facture doivent être conservés pendant une durée de 10 ans après leur émission.

Pour les retardataires sur l’application de la loi finance ou si vous souhaitez tout simplement opter pour un nouvel outil de gestion, Neofacture vous accompagne dans le choix d’un outil de gestion.

En faisant appel à Neofacture, nous vous permettons d’émettre vos factures à échéance et suivre avec application, l’ensemble des règlements de ces factures. Ce partenariat vous libère du temps pour vous recentrer sur votre production et surtout de maîtriser les leviers de votre gestion.

Contactez-nous pour maintenir une trésorerie saine et des relations commerciales apaisées avec vos clients, faites appel aux services de Neofacture en nous confiant votre facturation !

Source : SOLI&Cie