Afin de financer les différents services publics assurés par l’État, les collectivités territoriales ou encore la sécurité sociale, les Français consentent à payer des impôts ou différentes cotisations. L’impôt sur le revenu était généralement exigé avec un décalage de plus de 12 mois, et s’étalait sur N+2 en cas de prélèvement mensuel. Depuis le 1er janvier 2019, nous sommes passés au prélèvement à la source. Qu’est-ce que cela va changer sur votre fiche de paie ?

Des contributions plus justes

La réforme du prélèvement à la source est entrée en vigueur à partir du 1er janvier 2019. La réforme implique désormais que le contribuable paie son impôt au moment où il encaisse ses revenus. Cela règle les problèmes de décalages de paiement. Par exemple, pour une personne qui a perdu un emploi et qui doit payer un impôt important sur la précédente déclaration de revenus

Un taux applicable au foyer

L’administration fiscale applique un taux de prélèvement sur salaire au titre de l’impôt sur le revenu. Les informations déclarées par vos employeurs concernant vos revenus lui permettent ainsi de calculer votre taux de prélèvement. Chaque année, durant le mois de septembre, ce taux peut évoluer en fonction de votre situation fiscale. Le contribuable peut prévoir plus facilement le montant de son impôt en le calculant à l’avance. En cas d’évolution de votre situation familiale (mariage, divorce, PACS, naissance d’un enfant, décès…) ou financière doit être déclarée dans les 60 jours si l’on souhaite faire évoluer son taux de prélèvement. 

Un impôt plus transparent

La volonté du législateur qui s’est exprimée à travers cette réforme, c’est de rendre l’impôt sur le revenu plus clair et plus transparent. Une fiche de salaire contiendra ainsi les informations suivantes :

  • Le montant du salaire brut
  • Le détail des prélèvements et des cotisations
  • Le montant net avant l’impôt
  • Le taux de prélèvement
  • Le montant du salaire net d’impôt

Vous pourrez plus facilement gérer les charges de votre foyer.