Vous avez décidé de choisir un logiciel de facturation pour votre microentreprise ? C’est une excellente décision. Comme la plupart des autoentrepreneurs, vous utilisiez sûrement un fichier Excel et bien, côté image professionnelle, le score était souvent proche du nul. Et c’est sans compter que des erreurs de facturation ne manquent pas de se glisser de temps à autre. Avec un logiciel de facturation, tout change. Vous économiserez du temps et votre comptabilité deviendra plus centralisée, plus dynamique et pourtant plus simple. Toutefois, il faudra encore que vous choisissiez le bon logiciel. Pour vous aider, voici notre recommandation.

Ce qu’il faut savoir sur la facturation auto entrepreneur

La facturation n’est pas une question de convenance personnelle. La loi impose aux autoentrepreneurs d’éditer des factures dans les cas ci-après :

  • Les ventes à des professionnels ;
  • Les ventes à distance ;
  • Les ventes de plus de 25 euros à des particuliers.

Chaque facture doit indiquer, à l’exception de la TVA, tous les détails relatifs à l’opération associée et aux différentes parties impliquées.

Et même si les autoentrepreneurs n’ont pas l’obligation d’utiliser un logiciel de facturation, on se rend assez vite compte qu’Excel n’est pas assez souple et ne convient pas à la facturation en série. Avec le développement des activités, la facturation avec Excel devient très chronophage.

Avec les logiciels de facturation par contre, toutes les informations sont centralisées et les processus, automatisés. Vous pourrez gérer une large base de données de clients en quelques clics et, vos devis et factures personnalisés vous feront un gain de temps précieux et rehausseront votre image auprès de votre clientèle.

Comment choisir un logiciel de facturation pour votre microentreprise ?

Le principal élément sur lequel vous devez vous baser pour identifier le logiciel de facturation qui vous convient le mieux est l’offre de fonctionnalités. Un logiciel de facturation pour micro-entreprise doit vous permettre, entre autres, de :

  • Editer devis et factures personnalisés (couleur, logo, devise, etc.) ;
  • Gérer les relances pour les suivis de factures (en attente, payées, annulées, envoyées, etc.) ;
  • Créer une archive de devis et de factures ;
  • Convertir les devis en factures sans avoir à entrer les données de l’opération à nouveau ;
  • Créer et gérer votre base de données client ;
  • Conserver des factures en mémoire pour les clients habituels pour une édition plus rapide ;
  • Récupérer vos données en cas de crash d’ordinateur ;
  • Etc.

Quel logiciel de facturation pour auto entrepreneur choisir ?

Comme vous l’aurez remarqué, il existe toute une panoplie de logiciels de facturation sur le marché. Vous ferez votre choix en fonction des besoins de votre activité, mais aussi en fonction de la facilité de prise en main du logiciel.

source : archimag.com