Bonne nouvelle. Pour tous les micro-entrepreneurs qui payaient une taxe d’habitation : à partir de cette année, elle sera supprimée  si votre revenu ne dépasse pas le plafond prérequis. Mais diverses questions se posent : qui paie une taxe d’habitation ? Doit-on l’inclure dans les frais professionnels ? Quel est le plafond ?

Paie une taxe d’habitation, toute personne qui est propriétaire d’un local, qui le loue ou l’occupe à titre gratuit. Donc, a priori, tout le monde est concerné. Elle est destinée aux collectivités locales. Son montant est fixé par les collectivités territoriales et prend également en compte les différentes caractéristiques de votre local : dimension, confort…

Ensuite, pour savoir s’il faut l’inclure ou non dans vos frais professionnels, tout dépend de l’usage que vous faites de votre local : si vous louez un bureau en ville, la question ne se pose pas. En revanche, si vous exercez depuis votre domicile, rien ne vous oblige à la faire passer dans les frais professionnels…

Vous lancez votre entreprise ? Découvrez le logiciel de gestion et facturation le plus simple !
Découvrez Neofacture, le logiciel de facturation le plus simple pour les entrepreneurs. Idéal pour lancer votre activité, vous pouvez faire très rapidement vos devis et facture, suivre vos dépenses et exporter votre comptabilité. Ergonomique et facile à prendre en main, il est parfaitement adapté aux entrepreneurs. Testez-le gratuitement ici.

Quel est le plafond de revenus pour en être exonéré en 2020 ? Rappelons d’abord que c’est selon votre revenu et non votre chiffre d’affaires annuel que vous la payez.  Pour mémoire, votre revenu annuel correspond à votre chiffre d’affaires annuel diminué des abattements classiques (entre 22 et 24% selon votre profession). Par exemple, pour 2020, votre revenu annuel ne doit pas dépasser 27 432 €.

En fin de compte, c’est la même question qui revient : vaut-il mieux travailler de son domicile ou dans un local spécifique ?  Et, comme toujours, il n’y a pas  de réponse universelle : tout dépend de votre activité, si elle est sédentaire ou non, si elle nécessite un local adapté… Chaque cas est unique et doit être étudié en fonction des contraintes locales et professionnelles.